Petite plume

Quatre mois que je ne suis plus venue écrire ici. Douze textes écrits en une année, l’équivalent d’un par mois. Je ne sais pas si je dois en rire ou pleurer. Je me suis éloignée pensant que je reviendrais plus forte et pourtant, je suis là devant mon ordinateur, et je sais que ce texte…

Saute

Pas besoin de punching-ball pour calmer mes pensées. Mes mots seront mes coups de poing, la page, mon défouloir. – septembre 2015 Un an. C’est long, un an. Il peut se passer diverses choses, des bonnes comme des mauvaises. Un an. Qu’il est parti, qu’il a foutu le camp de ma vie, que, du jour…

S’attendre

Un jour quelqu’un m’a dit « je ne trouve rien de plus ridicule que d’écrire un texte qui parle du syndrome de la page blanche » et intérieurement, je me suis posé pas mal de questions. Peut-être avait-il raison, peut-être avait-il tort. C’est à la fois un sujet facile quand on n’a plus rien à écrire, quand…

Laisser sa trace

Il faut laisser une trace de notre passage, comme si nous étions importants. J’ai laissé ma trace ici. C’est chez moi et pourtant je m’y sens étrangère. Il faut croire que des mots sur un blog, c’est éphémère. Je ne sais pas ce que je vais en faire. Parce que je ne sais plus écrire.

Le monde des attaques

A l’heure des ombres sur les murs, un cauchemar Une ville aux mille bruits et des enfants qui courent Je marche, slalome entre les passants, main dans la main des sourires en déferlante, le temps est idéal Soudain, le ciel s’assombrit – brouillard épais Je ne vois plus que la main qui me tient le…

Trois ans déjà

Trois ans déjà. Cela fait trois ans que j’ai décidé de changer du tout au tout au niveau de ma passion de l’écriture. Je suis passée d’une plateforme un peu vieillotte à une plateforme un peu plus moderne, un peu plus adaptée à ma façon de concevoir le concept du blog. Je suis passée de l’anonymat,…

Il faut sourire

Et même s’il y a la fatigue, les idées noires, le brouillard parfois sur la route, les gens qui bousculent, le trajet du soir pour rentrer chez soi, le bruit de la ville, les mauvaises notes, les doutes et les incertitudes, l’impression de plus pouvoir réussir, de ne plus avancer, de faire du sur-place. Et…

Je t’aime…

Ce sont les « je t’aime » qui nous maintiennent en vie. Celui jeté et crié sur un quai de gare. Le faux, celui qui fait espérer, qui nous fait tenir debout. Celui d’une mère, d’un père et l’amour fraternel. Celui énoncé aux portes des adieux. Celui refoulé à grand coup de larmes brûlantes. Celui qu’on espère,…

Il y a tout un monde qui vit

Assise sur un banc à un arrêt de bus, je regarde autour de moi : les gens se tiennent par la main, ils sourient, ils rient, ils vivent. Les enfants courent, contents de rentrer enfin à la maison après cette journée à l’école. Les mères parlent entre elles, regardent au loin pour ne pas perdre…

Tourne, tourne, tourne

Un pied devant l’autre et cette robe qui s’agite en tout sens. Elle brille des mille couleurs d’un arc-en-ciel, elle me paraît aussi longue et grande que l’univers tout entier. Les yeux se ferment, les mains se croisent, l’une s’agrippe aux hanches et tourne, tourne, tourne les talons sur le macadam. C’est à en avoir…

Panser et penser la plaie

Elle aurait dû s’en douter que ses cils seraient imbibés d’eau au son de ses mélodies qui rythmaient autrefois son coeur. Que tous ces souvenirs resurgiraient de nul part, du néant de son esprit, de cette case mise intentionnellement de côté pour ne plus souffrir. C’est que mettre des souvenirs à part pour tenter de…

Les fleurs sont rouges et la neige tombe

Les fleurs sont rouges et la neige tombe. Au milieu d’elles, une femme à genoux. Les mains recouvrent son visage mais l’on peut y voir des larmes qui coulent de ses yeux. Une légère fumée émane de ces larmes brûlantes qui lui dévorent les joues. Elle crie, de toutes ses forces, les veines de sa…