Billet d'humeur

Petite plume

Quatre mois que je ne suis plus venue écrire ici. Douze textes écrits en une année, l’équivalent d’un par mois. Je ne sais pas si je dois en rire ou pleurer. Je me suis éloignée pensant que je reviendrais plus forte et pourtant, je suis là devant mon ordinateur, et je sais que ce texte n’aura ni queue ni tête. Toutes les personnes qui me soutiennent seront certainement déçues. Je ne sais pas quoi dire, quoi écrire, quoi peindre. On dit toujours qu’il faut être malheureux pour écrire. Peut-être ne l’étais-je pas assez. L’écriture est parfois égoïste. Il faut dire aussi que ma vie est chargée depuis ma réussite au concours, en juin 2016. Tout s’est enchaîné et je ne trouve plus le temps de me poser devant mon clavier et de laisser place à mes sentiments. Alors je préfère lire, encore et encore, pour me donner de l’imagination. Mais je trouve que les autres parlent mieux à ma place alors je me décharge un peu. Je m’en veux de m’être éloignée si longtemps parce que je suis dans l’incapacité, aujourd’hui, de revenir. Alors le seul souhait et la seule résolution que j’ai à accomplir pour l’année 2017 seraient de me remettre un peu à l’écriture, de trouver de nouveaux sujets, d’expérimenter des choses, de me laisser aller. Et de ne plus voir l’écriture comme une contrainte. J’ai peur d’ennuyer les gens avec les sujets qui reviennent tout le temps – l’amour, l’amitié, la page blanche, l’atrocité du monde qui nous entoure, même si c’est tout ce qui nous entoure – je veux changer de bord, comme on dit, voir et écrire de la nouveauté. Me donner des challenges. Alors, la toute petite plume que je suis vous demande un peu d’aide. Je ne sais pas. Des suggestions, des envies, des idées. Je sais que vous êtes là, derrière vos écrans d’ordinateur et que je peux compter sur vous.

Je pense à vous.
Et j’espère que cette année 2016 a été bonne pour vous. Qu’elle a eu ses nombreux bas et tous petits hauts. Des montagnes russes. J’espère que vous continuez de sourire quoiqu’il arrive. Le sourire est la plus grande des forces.

Je vous embrasse,

Orlane.

Publicités

4 thoughts on “Petite plume”

  1. Revenir si c’est une envie avant tout Orlane. J’ai toujours aimé tes mots. Tu sais on trouve souvent que l’autre écrit mieux que nous – qu’il trouve les mots justes plus facilement. Les nôtres à côté nous paraissent fades pourtant chaque lecteur nous répète le contraire. Je ne m’éloigne jamais vraiment de mon blog car je crains de ne pas y revenir, de ne plus partager ce qui m’est essentiel.
    Je suis heureuse que tu ai pris le temps d’écrire ces quelques lignes. J’imagine que ta vie va à 100 à l’heure. Prends ton temps. As-tu regardé des sites où ils proposent des sujets / thèmes d’écriture. J’ai eu l’impression fut un temps moi aussi qu’il fallait souffrir pour écrire (où qu’écrire n’avait de sens que pour libérer une souffrance) – fausse route. Tu peux écrire sur le bonheur, sur ce qui te met en joie, sur ce qu’un sourire t’inspire, sur la joie de vivre. Le monde a besoin de rires et de douceur.
    Je t’embrasse et bon réveillon!!

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s