Tourne, tourne, tourne

_SLG9241

Un pied devant l’autre et cette robe qui s’agite en tout sens. Elle brille des mille couleurs d’un arc-en-ciel, elle me paraît aussi longue et grande que l’univers tout entier. Les yeux se ferment, les mains se croisent, l’une s’agrippe aux hanches et tourne, tourne, tourne les talons sur le macadam. C’est à en avoir le tournis de bonheur que de danser sur l’accordéon fou. Les frissons parcourent la peau, des frissons qui battent au son des mélodies. Je voudrais t’y voir dans cette belle robe de satin, t’agrippant à mon bras, me laissant guider les pas, te rythmant à moi. Je voudrais que le paysage défile derrière ton visage et compter, contempler tes tâches de rousseur d’été éclairées par les rayons du soleil. Je voudrais t’entendre taper du pied, me lâcher, tourner, tourner, et tourner pour enfin revenir vers moi. Je suis certain que d’autres hommes n’auraient yeux que pour toi, dans ta belle robe, les cheveux noués qui finiraient bien par se détacher. Viens, je t’emmène sur les toits de Paris contempler les étoiles, danser jusqu’au petit matin, nous aimer comme des fous et se perdre dans l’immensité de la nuit. Tu les vois, toutes ces lumières? C’est le Paris que j’aime avec toi, dans tes bras au son de mon coeur qui palpite. J’ai l’impression que je ne suis beau que lorsque tu es à mes côtés, que lorsque tu me regardes de ton regard si profond. Le vert de tes yeux me fait tourner la tête, tu sais, et je les vois se fermer sur la piste de notre danse. C’que t’es belle avec ces sourires autour de nous, c’qu’on est beaux, toi et moi, s’enlaçant, s’agrippant l’un à l’autre. On se détache, on se rattache, on s’aime, se quitte, on se re-aime. Tu es la valse à toi seule.

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bon, moi, j’en suis raide dingue de ce texte… qui est vraiment très beau, poétique, et si chantant !!! ♥

    1. Orlane Astrid dit :

      Merci Yann Tiersen et ses belles chansons de m’avoir inspiré ce texte. Je suis vraiment contente qu’il te plaise et que le rythme soit perceptible !

  2. Marie Kléber dit :

    Une belle danse qui laisse un goût de trop peu…
    On a envie que cette danse s’éternise et nous transporte encore longtemps. Merci Orlane pour cet instant magique.

    1. Orlane Astrid dit :

      Je te remercie pour tes mots qui me réchauffent le coeur. Je suis ravie que ce texte te plaise car il a été écrit à la va-vite, sans nulle retouche et il m’a plu tel quel. Je ne suis malheureusement pas en capacité d’écrire des textes plus longs… c’est mon seul grand défaut.

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s