Si je le prends trop à coeur…

Si je le prends trop à coeur, c’est parce que mon coeur est la cible de nombreuses questions par rapport aux événements qui viennent de se dérouler dans notre si belle France.

Si je le prends trop à coeur, c’est parce que j’écris et que je défends la liberté d’expression. Cette liberté que je croyais invincible, cette liberté ancrée dans nos valeurs et dans notre République. Ancrée dans mon cerveau. Je ne pensais pas qu’un tel sommet puisse être attaqué.

Si je le prends trop à coeur, c’est parce que j’ai vingt ans et parce qu’hier j’avais de l’espoir. Je croyais en la paix, je croyais en la fin des abominations. Mais ils ont attaqués ma France, mon pays, ma nationalité.

Si je le prends trop à coeur, c’est parce que plus tard je vais devoir enseigner à mes élèves la liberté d’expression, parce que je vais devoir expliquer à mes possibles enfants la sentence infligée à des personnes qui dessinaient, à des personnes qui nous défendaient, à des personnes innocentes. Tous les jours, oui, nous le voyons à la télévision. Mais tous les jours, on ne s’attaque pas à notre pays.

Si je le prends trop à coeur, c’est parce que je n’arrive pas à poser les « bons » mots, parce qu’ils me paraissent ridicules par rapport à mes pensées, mes ressentis. Ils ne sont tout simplement pas assez puissants face à ce que je ressens, et c’est difficile.

Si je le prends trop à coeur, c’est parce qu’il y a assez de place dans mon coeur pour toutes ces personnes perdues.

Désolée, d’avoir un coeur et des idéaux.
Désolée, de trop en parler.
Mais je suis une jeune-adulte choquée et engagée. 

Ma énième réaction sur LeContemporain.
Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Aileza dit :

    Très beau texte, très juste. On ne prend jamais ce genre de choses trop à coeur. La Liberté est quelque chose de tellement vitale à défendre. Je crois plutôt que c’est ne rien dire et ne rien ressentir qui n’est pas normal.

    1. Merci beaucoup pour ton encouragement, il me fait très plaisir.

  2. Marie Kléber dit :

    Prendre ces choses à coeur est très humain Orlane. Ce qui vient de secouer la France est dur, lourd. Nous trainons notre chagrin et nous nous efforçons de garder espoir. Continue à prendre les choses à coeur, car cela veut dire que ton coeur vit!

    1. Merci pour ce commentaire Marie. J’ai toujours eu tendance à prendre les choses à coeur, donc je ne pense pas que ça va changer de si tôt.

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s