#CharlieHebdo, Billet d'humeur

Ma plume levée vers le ciel

Je suis une fille de France.
Je me lève chaque matin, à chacun de mes pas s’annonce mon avenir.
Je me lève chaque matin, espérant que les choses changent.
Je me lève chaque matin, des espoirs plein la tête et mon esprit tout sourire.

B6w10ZqCEAA049V

Mais en ce jour, je suis en deuil d’un monde sans humanité. Qui aurait pensé, qu’un jour, notre monde serait parsemé de cet oxymore sans nom? J’ai mal au cœur, j’ai mal à ma plume. Car si des dessins ne sont pas acceptés, qu’en est-il de nos mots? Un jour, viendront-ils trifouiller nos pauvres cerveaux à la recherche de pensées qui ne suivent pas leurs règles? Viendront-ils nous enlever nos âmes, nos valeurs, nos idéologies?

En ce jour, je comprends que la paix n’existera jamais. Une de nos fiertés, les journaux, a été attaqué. Au nom de quoi? Au nom d’un Dieu que l’on a « martelé » à coup de crayons, au nom d’un Dieu que l’on n’a pas respecté. Je ne suis pas d’accord : on peut rire, ne pas s’apitoyer sur son sort, sourire. Des dessins… des dessins ! Peut-être qu’un jour, nous finirons par nous cacher d’avoir des pensées bien sensées.

En ce jour, j’ai perdu mes mots. Ils ne sont plus mes amis, ils se sont certainement enfuis. Mais je ne suis pas seule, nous ne sommes pas seuls, vous n’êtes pas seuls. Ces rassemblements, dans les rues de France, sont la preuve que notre pays est soudé, qu’il faut arrêter de lui cracher dessus, qu’il faut qu’on le respecte. Soutenons-nous face à ce désastre sans nom.

Ma plume est bien levée vers le ciel, à vos noms, à vos pensées, chers journalistes. 

Publicités

7 thoughts on “Ma plume levée vers le ciel”

  1. Je reste sans voix. Dans l’incompréhension, voire même le déni. J’y crois et je ne veux pas croire à cette cruauté gratuite (et cruelle, ça fait un peu redondant ? jamais), à la vulnérabilité de notre force et liberté d’expression, tout est un peu contradictoire ici, rien n’est normal. Bon. Je retourne pleurer.

  2. coucou ma petite belle soeur, » mais grande par ses mots !! »
    je suis émue par ton texte et pour l’amour que tu lui porte.
    cela nous donne une bonne leçon de fraternité, une des valeur les plus oubliée.
    gros bisous …
    PS : continue de te battre avec les mots, parfois cela fait encore plus mal que le reste.

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s