L’époque rêvée.

Récemment, deux de mes textes ont été publiés dans le journal "Actua'litté", 
créé par mes camarades de Lettres Modernes. J'ai reçu beaucoup de compliments,
 et je dois dire que ça m'a beaucoup toucher. Si bien que j'ai décidé de le 
partager également sur le blog et avec vous car ça m'est très important.

 ◊

large (2)

__J’aurais aimé vivre à l’époque où les livres étaient des trésors. Où les bibliothèques étaient bondées de monde, de chercheurs, de passionnés. De ces gens qui croyaient en l’évolution, en l’espoir. Qui croyaient tout simplement que le monde pouvait fonctionner correctement. J’aurais adoré porter une longue robe jusqu’aux pieds, des bottines, un sac en bandoulière un peu délabré, un chignon mal fait et des lunettes toutes rondes… sans que l’on me regarde de travers. J’aurais aimé vivre ma passion, devenir écrivain et ne gagner aucun sous. Juste pour le plaisir. Oui, c’est la vie que j’aurais aimé vivre si j’étais née deux siècles plus tôt… c’est étrange, surréaliste mais ça fait partie de mes rêves d’enfant.

__J’aurais aimé serrer la main d’auteurs qui, rien que par leur nom, vous donnent des frissons dans le dos. Baudelaire, Rimbaud, Hugo, Lamartine, Balzac, Flaubert, Zola… des hommes irremplaçables, inimitables. Prose ou poésie, quelle importance tant que le coeur y est? J’aurais aimé boire, fumer, parler dans un vieux bar délabré du XIXème siècle à leurs côtés. Comprendre au pied de la lettre leurs conceptions différentes de la vie. Ne pas supposer, mais comprendre réellement ce qui les menait à écrire autant.

__Mais ce soir, dans ce tramway à moitié plein, je sens les regards qui pèsent sur moi. Avoir son téléphone en main est plus répandu que feuilleter un bon livre. Il est certain que s’abrutir devant un écran est plus normal que de lire des pages-papiers. Les gens marchent en regardant leurs pieds, tandis qu’il fût un temps où l’on regardait devant soi, toujours la tête haute. Les regards importent, les sourires ne se lisent plus, l’insolence fait l’ordre dans ce grand désordre. J’aurais honte de dire à mes ancêtres que je vis dans ce monde là, que j’avance sur des routes parsemées de telles idioties. J’aurais honte d’affirmer que oui je suis révoltée, que non je ne peux rien y faire. Une voix parmi des milliards.

__J’aurais tant aimé être comme vous : des prophètes, des mal aimés, des incompris. Mais qui, malgré cela, avaient réussi à déceler le secret de la vie. J’ai peut-être l’esprit trop grand, l’âme trop difficile, des rêves impossibles. Mais ne dit-on pas que l’espoir fait vivre?

Publicités

16 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Camille ay dit :

    Il est très beau ce texte. Sommes-nous nées à la mauvaise époque ? Il semble malheureux que oui. Mais on essaie de reformer le monde à notre façon 🙂 Toi l’écriture, nous autre chose…
    J’espère que tu m’en as gardé un au chaud rien que pour moi…!
    (Et je suis très heureuse pour toi pour cette publication, je sais combien ça représente pour toi)

    1. OrlaneBdr dit :

      Je vais en prendre un demain 😉
      Et merci, je suis d’accord pour transformer le monde à notre façon, c’est très important !
      (oui, ça signifie beaucoup mais je n’ai pas eu trop trop de retour :/)

      1. Camille ay dit :

        Tu as pourtant marqué au début de l’article que tu avais reçu beaucoup de compliments ??
        Sinon tu as possibilité d’être régulièrement publiée dans ce journal ?

      2. OrlaneBdr dit :

        Mes proches et mes amis proches, mais c’est tout !
        Régulièrement je ne sais pas car ils veulent vraiment donner cette chance à beaucoup, et je sais qu’en Lettres Modernes nous sommes beaucoup à écrire 🙂

      3. Camille ay dit :

        Ca ne m’étonne pas… 😉

  2. Je me souviens d’avoir lu la première partie de ton texte sur ton Skyblog 🙂
    J’aime beaucoup ce texte, j’ai dès fois aussi cette impression d’être à la mauvaise époque, d’être en décalage avec les gens, de ne pas pensé la même chose, et donc finalement d’être à l’écart.
    Je suis contente pour toi que ton texte a été publié dans un journal 🙂

    1. OrlaneBdr dit :

      Oui, en effet ! Le texte était à la base terminé, mais j’ai décidé de le continuer, de le peaufiner.
      Je te remercie, à chacun de tes commentaires je me sens toujours moins seule et ça fait plaisir !

  3. Nola dit :

    Ton texte est beau, bien écrit et surtout véridique.
    C’est triste mais de nos jours on a tendance a oublier la beauté des mots et l’importance de l’écriture. De moins en moins de gens s’intéressent a la littérature et j’ai l’impression que tout comme toi, je ne suis pas née pour mon époque.
    C’est dommage que tu n’es pas eu beaucoup de retour, mais c’est pas parce que peu de monde s’intéresse a ton travail qu’il est mauvais. Bien au contraire je le trouve très prometteur et je dois avouer que ton premier article m’a laissé une forte impression.
    Je guette tes prochains articles et je pense que je me ferai toujours une petite place dans la rubrique commentaire:)

    1. OrlaneBdr dit :

      Je suis ravie qu’il te plaise et que nous ressentions la même chose !
      Les meilleurs retours sont ceux qui viennent du cœur, et le tien en a tout l’air alors merci !
      Et je te garderais toujours une place dans les commentaires, c’est un réel plaisir 🙂

  4. Autumn dit :

    Ce texte est dingue. Il est merveilleux. C’est d’ailleurs assez troublant car j’avais écrit un texte sur le même sujet il y a quelque temps maintenant. Beaucoup de personnes disent que c’était mieux avant, peut-être après tout. En tout cas si on m’avait demandée de changer d’époque j’aurais pris celle-ci sans hésiter. Traîner dans des bars, des bibliothèques ou même juste dans la rue avec une atmosphère qui pour moi devait être tellement différente d’aujourd’hui. Merci pour ce merveilleux texte.

    1. OrlaneBdr dit :

      Oh ton commentaire me touche et je suis ravie que tu ressentes la même chose que moi !

  5. enjoy-july dit :

    J’aime tellement ton texte, il est superbe. Je pense exactement la même chose que toi… Quand quel monde vivons-nous ? Cette technologie qui nous envahit… Continue comme ça, c’est très beau.

    1. OrlaneBdr dit :

      Je suis ravie que tu penses la même chose, je me sens beaucoup moins seule dans ma lutte impossible. Je te remercie, je continuerais tant que je le peux !

  6. obsedeetextuel dit :

    J’aime tellement tes textes, ta plume est si légère, si addictive. Continue ♥

    1. OrlaneBdr dit :

      Oh merci, je suis contente que ma plume te plaise toujours ! ♥

  7. OrlaneBdr dit :

    Tu as publié un livre pour enfants? C’est génial ! Tu as gardé des traces? Si oui, j’aimerai bien voir ça 🙂

    Idéaliste est un bien grand mot, mais c’est vrai que je rêve de quelque chose de meilleur. Un peu comme Thomas More dans « Utopie », mais sans transgresser le réel. Je sais que c’est impossible, le monde idéal n’existe que dans l’âge d’or (mythologie grecque) donc je n’espère pas trop non plus. Il faut simplement trouver un juste milieu dans nos idéaux, ce que j’arrive plus ou moins à faire.

    J’espère vraiment pouvoir publier quelque chose un jour, mais je me dis que je le ferais pas sur un coup de tête. Si un jour je publie un livre (ou autre), j’aurais vraiment pris le temps de réfléchir. Ce serait quelque chose d’énorme dans ma vie.

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s