Poésie

Squelette déambulant.

squelette-9340

Je suis ce squelette qui erre au grès du vent,
cette abstraction transpercée, poinçonnée
par la destinée et ce qui en dérive.

Je n’ai plus de coeur, ni de famille
Je n’ai plus de sang, ni d’âme,
Simplement de l’eau qui caresse mes os.

Dis connais-tu la fin, toi, sombre créature
soeur de raison et femme de coeur?
On s’hasarde dans la vie comme dans
un jeu de cartes. Pique ou coeur?

Mon coeur, lentement s’abîme.
S’use au grès du vent.
Cette abstraction sans vie, perdue.

Ni coeur, ni famille, ni sang, ni âme.
Où cela me mènera t-il?
Au bout du chemin : la mort.

Publicités

11 thoughts on “Squelette déambulant.”

  1. Je m’excuse de ne pas avoir donnée sur ton blog avant bien que j’ai adorée ton prologue, (comme ça, c’est dit ^^). C’est vrai qu’au début je me demandais où tu voulais nous emmener mais ça coule tout seul et parfaitement bien. J’aime beaucoup.

    – Autumn Butterflies

Philosophez :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s